Daphnée Rizonnelli

Daphnée Rizonnelli
Ce qui m’a dirigé à travailler avec les animaux est mon amour et passion envers eux. Depuis mon enfance nous avions toujours eu un animal de compagnie dans la maison et c’était toujours important que j’aie un petit compagnon. Ce que j’aime le plus dans mon métier est de pouvoir apporté le confort et les soins aux petits patients. J’ai débuté ma carrière à la clinique de la SPCA de Montréal où j’ai travaillé comme technicienne. Je prenais soins des animaux malades. C’était un travail tellement gratifiant quand les petits patients guérissaient de leur maladie et pouvait retourner à la maison en santé.
J’ai travaillé ensuite avec des animaux de laboratoire comme les lapins, les rats, les souris, les cochons d’inde et les cochons (pour en nommé quelques un). Je veillais sur leurs soins, enrichissait leur environnement et je me souciais de leur confort. Mais je suis revenue travailler en clinique car l’aspect humain me manquait. Je m’ennuyais aussi de travailler avec des gens qui partage ma compassion et dévouement envers les animaux.
Un hiver, mon grand bébé chien a fait une torsion gastrique et n’a pas survécu. Il n’avait que 4 1/2 ans. Mes consœurs ont tout fait pour sauver mon grand ours, et j’aurais fait la même chose pour eux.
Travailler en ce milieux, c’est comme avoir une deuxième famille et à mon avis c’est indispensable. Malgré les émotions qu’on partage tous les jours avec nos clients, consœurs et confrères soit la joie, l’inquiétude, la colère ou la tristesse, il n’y a pas d’autres métiers qui est aussi récompensant, intéressant et valorisant.
 
Daphnée Rizonnelli